Le maire et la transparence

 

Stéphan ROSSIGNOL et sa gestion de la ville : Un chef-d’œuvre de transparence

 

Dans un souci d’information aux Grand-Mottois, Sylvie Berger avait demandé  à Roger Schaller expert en comptabilité publique d’analyser le bien-fondé des affirmations de notre maire sur la bonne santé financière de notre ville. En effet ces résultats seraient issus d’une analyse financière des comptes de la commune réalisée par un prestataire de « droit privé ». Cette étude étant financée par les deniers publics doit être communicable à tout demandeur. Mr Schaller, Grand-Mottois, en a fait la demande légitime : Pas de réponse ! Un organisme d’État : la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) a donc été interpellé confirmant la mise à disposition obligatoire de ces documents à Mr Schaller. L’avis favorable datant du 22 mai 2014. Nous sommes toujours dans l’attente. Le tribunal administratif risque d’être consulté si le silence de la mairie persiste .

Voilà comment les « discours d’ouverture » de notre maire se manifestent.

Ci-dessous les deux courriers concernant cette affaire

 

« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout. »    Coluche

 

 

Lettre R. SCHALLER

 

Réponse de la CADA

 

 



Ajouté le 29/06/2014 par Le Lien - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA