Discours de Sylvie Berger

Extraits du discours de Sylvie BERGER

pour l’inauguration de sa permanence électorale

 

 

 

Arrivée à La Grande Motte depuis 1988, je me suis très rapidement impliquée dans la vie associative et notamment à la PEEP, qui est une association de parents d’élèves dont je suis devenue présidente. En 1999,  j’ai rejoint  Henri Dunoyer, pour m’impliquer davantage dans la vie municipale.

Elue conseillère municipale chargée de la petite enfance, j’ai participé très activement à la construction de la crèche. 

En 2001,  adjointe au maire,  Henri Dunoyer m’a confié la délégation du sport de ce fait de nombreuses réalisations ont vu le jour :

  - Construction du palais des Sports

  - Réhabilitation du parc des sports et création du terrain de rugby

  - Agrandissement du centre nautique,

  - Construction d’un nouveau local pour l’aviron,

  - Rénovation de tous les courts de tennis et la création de nouveaux courts couverts

  - Au golf,  la rénovation du practice  et la pose de bancs sur le parcours, nous

et un pôle France.

- Création de l’espace détente au grand bleu du skate Park

- Mise en place du centre d’entrainement méditerranée dont nous venons de fêter les 10 ans

- Création du centre d’équitation, pour favoriser l’installation du  club- Mise en place du service jeunesse,  du conseil municipal des jeunes et du téléthon.

- Comme vous voyez la liste est longue et cela ne concerne que ma délégation, car dans d’autres domaine,  notre équipe avec Henri Dunoyer a entièrement réhabilité le point Zéro avec la création d’un nouveau quartier.

- Construction de  la maison des associations,

- Réhabilitation du quai d’honneur,

  - Nous avons favorisé l’implantation du lycée la Merci,  du centre d’affaire H2O,  et de la nouvelle caserne des pompiers,

  - Nous sommes à l’origine de la réfection de la voierie, notamment de l’allée du marché, de l’allée des Palombes,  de la rénovation des placettes, ainsi que des campagnes d’élagage,  la aussi la liste est longue et n’est pas exhaustive.

 Alors, quand Stephan ROSSIGNOL clame à tort et à travers qu’avant lui rien n’a été fait, que la ville était endormie, c’est lui qui vous endort en transformant la réalité et en s’attribuant les réalisations de la précédente équipe.

 Mais ce n’est pas le fait qu’il s’agite à quelques mois des élections qui  va nous faire oublier que son bilan est médiocre et plus que contestable,  et qu’il ne pèse

pas bien lourd face à celui d’Henri Dunoyer et de son équipe dont j’ai eu la fierté de faire partie.

Alors tout naturellement la question que je me pose,  et que je vous pose est la suivante :Comment peut-on encore faire confiance à Stephan Rossignol qui s’est servi de La grande Motte dans un seul objectif : Sa réussite personnelle ?

Comment  peut-on encore faire confiance à un homme,  qui pendant ces 6 dernières années  n’a jamais réussi à fédérer sa propre équipe, pire,  absent de sa mairie, est resté parfois en dehors de décisions hasardeuses prises par son proche entourage ?

Comment peut-on encore lui faire confiance,  quand il n’a même  pas su maintenir ce même climat de confiance  que nous avions réussi à remettre en place  avec tous les employés et techniciens de mairie ?

Comment peut-on faire confiance à un homme qui laisse des demandes de rendez-vous et des courriers sans réponse, et qui réapparait sur le terrain  seulement quelques mois avant les élections, espérant faire oublier qu’on ne l’a pas vu pendant 6 ans.

 

Remarquez dans cette déclaration (ci-dessus) de candidature aux Législatives la profession de notre maire

 

Un maire qui transfert à tour de bras  les équipements et services de proximité à la communauté d’agglomération, perdant ainsi la maitrise de ces équipements  et le lien avec sa propre population.

Comment  peut-on encore faire confiance  à un homme  qui a géré le budget de la ville en pratiquant la politique de l’autruche, sans tenir compte du contexte économique actuel,  ou les maîtres mots doivent être la limitation des dépenses  et la  notion fondamentale d’économies.

Un homme  qui transforme la ville en un vaste chantier, en un champ de bataille, où tout est fait en même temps, à la dernière minute, au mépris du bien vivre des grand-mottois et des commerçants.

Je n’ai rien contre sa personne et j’ai du respect pour lui en tant qu’homme et en tant qu’élu, je ne critique pas juste pour critiquer, je me borne à énoncer des faits concernant la mauvaise gestion de l’argent du contribuable, de notre argent.

  Dans les mois à venir, vous allez crouler sous une avalanche de promesses, sans fondement, sans aucune retenue,  dans un seul but : Se maintenir dans son fauteuil de maire. Car après son échec aux législatives, Stephan Rossignol n’a pas envie de perdre la mairie. Sa réussite personnelle et sa carrière sont dramatiquement en jeu.

 Moi,  je vous propose autre chose, une autre vision. Élue depuis bientôt 15 ans au conseil municipal, je veux de nouveau mettre ma compétence et mon expérience au service de La Grande Motte et des grand-mottois. Femme de droite, sans étiquette, je représente aujourd’hui un mouvement citoyen  d’hommes et de femmes,  issus de la société civile, d’associations, voire de partis politiques, mais d’horizons divers. Ne nous trompons pas d’élection, les municipales doivent s’éloigner de la sphère nationale  et de cette vaste bataille engagée par tous les partis, qu’ils soient de droite ou de gauche et qui consiste  à prendre des mairies pour peser sur le vaste échiquier politique qu’est la France, au mépris des villes et de leurs habitants.

Je serai un maire proche de vous, parce que je suis comme vous, je fais partie de vous, vos problèmes sont les miens.

 Je vous affirme pouvoir être le maire de tous les grand-mottois quelles que soient leur sensibilité politique. Je serai  un maire qui rassemblera  et dont les seules ambitions n’iront que dans un seul sens,  la valorisation, le développement et la modernisation de La Grande Motte afin de lui donner la place qu’elle mérite enfin dans ce XXIème  siècle.

Je connais l’ampleur des responsabilités et de l’investissement personnel que cela comporte, mais j’irai jusqu’au bout, je continuerai à suivre ma ligne la tête froide. Je ne suis pas seule, j’ai autour de moi une équipe solide,  composée de personnes d’expérience, de compétences qui sont prêtes à s’investir à mes côtés en partageant les mêmes convictions.

 De ce fait,  nous avons déjà  des solutions pour remédier à certains problèmes,  pour exemple celui de la propreté tant décriée, une méthode appropriée pourra être mise en place dès notre élection.

 Nous devons sans tarder impérativement maitriser la fiscalité et recenser toutes les économies budgétaires, créer de véritables conseils consultatifs concernant la sécurité, l’environnement, la vie des quartiers, l’animation etc…

 D’ores et déjà des groupes se sont mis au travail pour proposer des solutions, des alternatives, des innovations dans beaucoup de domaines. Dans les semaines à venir nous vous ferons part de nos nouvelles propositions.

Mais aujourd’hui, c’est une nouvelle étape dans ma campagne et nous sommes réunis pour l’inauguration de ma permanence. Je souhaite très sincèrement qu’elle devienne VOTRE permanence, un lieu de rencontres, de convivialité et que nous nous enrichissions les uns les autres de tous ces échanges à venir.

Sylvie BERGER

 

 



Ajouté le 27/01/2014 par Le Lien - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA